Une majorité d'éducateurs spécialisés favorables à la réglementation de leur profession, selon l'ONES

Publié le par Le Centre de Ressources

Une majorité de professionnels socio-éducatifs (62 %) jugent que leur métier n'est pas suffisamment valorisé au sein de leur établissement, et se déclarent favorables, à une immense majorité (93,5 %), au principe de réglementation de la profession d'éducateur spécialisé, révèle un sondage  réalisé par voie électronique entre le 23 janvier et le 1er mars par l'Organisation nationale des éducateurs spécialisés (ONES) auprès de 307 travailleurs sociaux. Au vu des résultats de cette enquête, l'ONES maintient donc "sa demande de réglementation des professions socio-éducatives, et de surcroît de la profession d'éducateur spécialisé".
Outre les garanties apportées à la fois aux usagers et à leurs familles, mais aussi aux travailleurs sociaux eux-mêmes sur le plan des droits statutaires, "la réglementation des professions socio-éducatives devrait permettre d'obtenir des données quantitatives plus fiables pour développer la recherche dans ce secteur", ajoute l'ONES.
Avant de conclure que si la réglementation de ces professions constitue "un 'garde-fou' indispensable aux dérives, elle a toutefois ses limites dès lors qu'il s'agit de réguler la déontologie professionnelle et les pratiques éducatives ou d'éducation"
. Raison pour laquelle, l'ONES entend travailler sur ces questions et faire prochainement des propositions aux ministères concernés.
Les résultats complets du sondage de l'ONES sont en ligne sur son site Internet.

Source ASH

Publié dans Actualité

Commenter cet article